LA MANCHE

 

 

Septembre 2014, je traverse la Manche. Cette mer qui jusque-là me séparait de mon père semble s’évaporer. Je viens m’installer en France. Ce pays que je venais visiter à chaque saison, le temps des vacances. Moments précieux d’une relation en pointillé dont chaque au-revoir était vécu comme un adieu.

 

Dans le chantier de sa maison aux tapisseries usées, je redécouvre mon père dans son rôle de père, mais aussi celui de fils et de conjoint. Une vie quotidienne qui jusqu’ici m’échappait.

 

Je plonge au coeur de leur intimité et je trouve ma place au croisement de ces générations qui s’entremêlent. Je fais la connaissance de ma demi-soeur Zaya, le fruit d’une nouvelle vie conjugale avec Nadia. Je ressens à nouveau le regard, à la fois tendre et triste, de ma grand-mère. Je photographie ces instants  comme ces corps qui semble témoigner d’une vie qui s’écoule trop vite. D’un temps après lequel je cours pour ne pas le laisser s’échapper.