L’INNOCENCE TERNIE

 

L’innocence ternie est un hymne à ma sœur Chloé.

Photographies d’un temps d’incertitude, cette série témoigne de ce croisement délicat entre l’enfant et la jeune femme. À quinze ans, la quête de sa propre identité se révèle être un combat, une recherche à prendre possession de son propre corps.

 

Depuis toujours, Chloé et notre mère ont entretenu une relation complexe, fusionnelle et exclusive. Embarquées dans une période de violence émotionnelle ; disputes et réconciliations rythment leur quotidien.

 

Depuis que j’ai traversé la Manche, ma voix est à la recherche de son écho, mon regard de sa juste distance. Je questionne ici la transmission des peurs et la répétition des schémas familiaux au sein d’une lignée de femmes. Je donne à voir ces quelques photographies comme les pièces éparses d’un puzzle complexe.